Comment ouvrir un hôtel ?

Ouvrir un hôtel est une très bonne initiative. Cependant, ce n’est pas une décision que vous pouvez mettre en oeuvre du jour au lendemain. Entre les procédures administratives et les choix nécessaires, vous aurez sûrement du mal à vous en sortir. C’est pour cette raison qu’on vous propose cet article qui va vous permettre d’ouvrir votre propre établissement en seulement 5 étapes.

Établir un projet avant l’ouverture de l’hôtel

La première étape à franchir avant d’ouvrir votre hôtel est la conception du projet. C’est une tâche indispensable que vous devez mener afin d’assurer une base solide pour concrétiser et faire durer votre établissement. Que ce soit un spot original et branché, un petit coin cosy à la maison, c’est une chose que vous vous devez de faire.

Faire un business plan

Ouvrir un hôtel c’est fonder une entreprise. Vous devez donc énumérer les chiffres, vu que le lancement du projet engage d’importants besoins en financement. C’est en cela que le business plan est une étape cruciale, car il vous permet de séduire les investisseurs et les banques pour qu’ils vous aident à bénéficier d’une levée de fonds.

Pour y arriver, la première des choses à faire est l’analyse de la zone d’implantation. Il ne suffit pas de choisir une zone pour penser avoir trouvé l’emplacement idéal. Vous devez vous assurer qu’elle répond à certains critères importants.

Comment ouvrir un hôtel ?

À cet effet, il est nécessaire de connaître vos prochains concurrents, savoir si la zone est souvent fréquentée par les touristes. Il faut également vous faire une idée de votre future clientèle et réfléchir sur tout ce qui a rapport à votre zone d’implantation. Votre business plan doit être, en quelque sorte, une étude de marché qui prouvera aux investisseurs que vous n’êtes plus à l’étape d’une simple idée et que l’hôtel est prêt à fonctionner.

Par ailleurs, n’hésitez pas à aborder également l’aspect financier dans votre plan d’affaires, tout en étant précis sur les chiffres. Votre plan d’action, votre stratégie de communication ainsi que vos objectifs pour les trois premières années sont, entre autres, des détails que vous pouvez aussi donner dans le business plan.

Optez pour un mode de création et d’exploitation

Si vous voulez ouvrir un hôtel, sachez que vous avez trois options qui s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez créer votre propre établissement, en reprendre un déjà existant, comme il est aussi possible de l’exploiter de manière indépendante. Autrement dit, vous devez également être précis à propos de la gestion de l’hôtel en général.

Remplir les formalités nécessaires à l’ouverture de l’hôtel

Après l’élaboration du projet, il faut ensuite s’assurer de remplir toutes les formalités possibles, surtout qu’un hôtel n’est pas tout à fait une simple entreprise.

La déclaration d’exploitation

La déclaration d’exploitation se fait auprès de la préfecture du département qui se trouve dans votre zone d’implantation. Il doit être au courant de l’existence de cet établissement dans sa zone de couverture avant même son ouverture.

Dans certains départements, vous aurez à fournir, en plus de la déclaration d’exploitation, une déclaration sanitaire. Cette dernière sert en même temps de mesure préventive contre les risques sanitaires liés à votre activité.

Souscrire des assurances

Une autre formalité que vous devez remplir consiste à souscrire aux assurances spécifiques relatives au secteur de l’hôtellerie. D’entrée de jeu, sachez qu’il est obligatoire de prendre l’assurance responsabilité civile professionnelle. En dehors de cette première qui est obligatoire, vous en avez d’autres qui vous sont aussi recommandées pour pouvoir faire face aux risques.

On note ainsi la garantie perte d’exploitation qui vous met à l’abri de toute perte de chiffre d’affaires probable à la suite d’un sinistre. Grâce à cette assurance, vous pouvez compenser la perte.

Au cours de la gestion de l’hôtel, il peut arriver que vous subissiez des pertes significatives dues à l’absence du chef cuisinier, du gérant ou de tout autre salarié. Dans ce cas, votre perte vous serait remboursée si, au préalable, vous aviez souscrit l’assurance Homme-clé.

Pour vous couvrir contre tout risque, vous pouvez aussi opter pour la garantie ALEA (Atteinte aux liaisons, à l’environnement et à l’activité). Grâce à cette assurance, vous constituez un fonds qui vous permet de faire face aux évènements extérieurs pouvant avoir une répercussion sur l’exercice de votre activité.

Mener les démarches juridiques

Avant d’ouvrir votre hôtel, vous devez aussi respecter toutes les démarches juridiques. D’ailleurs, gardez à l’esprit que l’hôtellerie est une activité de nature commerciale. Pour cela, en amont de son ouverture, vous devez rédiger les statuts, puis attribuer un numéro d’immatriculation à l’entreprise auprès du RCS.

Obtenir les licences et autorisations

L’ouverture d’un hôtel nécessite aussi l’obtention des licences et autorisations adéquates. Que vous ayez choisi de rénover, de transformer ou de construire, vous aurez nécessairement besoin d’une déclaration préalable de travaux ou de demande de construction, le cas échéant. C’est une autorisation que vous pouvez prendre auprès de la mairie de la commune où votre établissement aura son siège.

Faire une meilleure exploitation de son établissement

Ici, c’est l’étape finale pour assurer l’essor de votre hôtel. Elle vous permet d’établir des règles pouvant faire de votre entreprise, un établissement qui respecte un ensemble de normes.

Ainsi, vous devez fixer des règles de sécurité et d’accessibilité, étant donné que vous recevez du public. En cas d’incendie par exemple, il doit y avoir dans votre hôtel un système d’alerte générale qui pourra informer vos clients d’un éventuel danger. Leur évacuation ainsi que l’intervention des secours doivent respecter certaines normes pour une bonne réputation de votre hôtel.